X

Enfants,
thérapeutes, et
Alex discutent du
caratère essentiel
des sports adaptés
et de l’importance
de votre soutien

upside down ski
« Parce que mon grand frère Frédéric souffre de la paralysie cérébrale, les enfants atteints de déficiences physiques m’ont toujours inspiré – ils m’ont encouragé à devenir l’athlète que je suis aujourd’hui.

Les sports sont une occasion pour les enfants ayant un handicap physique de persévérer et de repousser leurs limites, peu importe la nature de leurs difficultés.

La création de ce fonds d’un million de dollars offrira à des centaines d’enfants la chance de rêver en leur donnant un accès privilégié aux sports, au centre MAB-Mackay. Et le sourire sur leur visage, pour moi, ça n’a pas de prix. »

alex_sig
Alexandre Bilodeau
Président d’honneur

Le Fonds Alexandre Bilodeau
pour les sports adaptés au MAB-Mackay

Double champion olympique
Vancouver 2010 et Sochi 2014
Ski acrobatique

Le sport et les enfants atteints d’une déficience physique

Tous les enfants ont besoin de faire de l’activité physique ou un sport pour s’épanouir et les enfants atteints d’une déficience ne font pas exception. Cependant, leurs difficultés leur imposent d’importants défis lorsqu’il s’agit de pratiquer un sport. Pour un enfant en fauteuil roulant ou dont l’usage des bras ou des jambes est limité, les occasions se font rares de participer à l’éventail de sports et de loisirs offerts aux enfants en bonne santé. Ils peuvent nécessiter de l’équipement spécialisé ou de l’assistance et souvent, ils se fatiguent facilement.

Pour un enfant aveugle ou présentant une déficience visuelle, les sports sont souvent considérés comme impraticables ou même dangereux
par les parents. Les enfants atteints de surdité font face à des difficultés de communication avec leurs coéquipiers, entraineurs ou arbitres.

À l’école, ces enfants sont souvent les derniers à être choisis lors de la formation d’équipes sportives, lorsqu’ils ne sont pas tout simplement laissés à l’écart. Par conséquent, les enfants atteints d’une déficience ont tendance à avoir une faible estime de soi, un niveau de forme physique inférieur, et sont plus à risque d’obésité.

« Quand je pratique un sport adapté, je sens que je trouve ma place. J’ai joué au basketball et au tennis en fauteuil roulant, j’ai aussi fait de l’équitation et du hockey sur luge. Ces expériences m’ont appris que malgré mon handicap, je peux être active.»

Pamela, 15 ans

Pamela Vaccariello_site
horse

« Trenton est atteint d’une anomalie génétique qui affecte de nombreuses parties de son corps. Grâce à l’hippothérapie, on a pu cibler l’ergothérapie, la physiothérapie et l’orthophonie. Il avait toujours hâte de retrouver les chevaux et était fier de montrer ses nouvelles habiletés. » – Brenda, mère de Trenton 8 ans

Le sport procure aux enfants atteints d’une déficience de nombreux bienfaits sur le plan du développement.

D’un point de vue physique, le sport contribue au développement de l’équilibre, de la coordination, de la motricité globale, de l’agilité et de la conscience du corps – toutes ces compétences étant d’importants objectifs thérapeutiques. La pratique du sport améliore également les habiletés cognitives, telles que la perception spatiale, la coordination et aussi la capacité à réagir rapidement et à penser de manière stratégique.

D’un point de vue psychosocial, le sport est une occasion pour les enfants de découvrir l’esprit sportif et d’apprendre à se faire de nouveaux amis. Ils font l’apprentissage des valeurs de la vie en société, telles que l’acceptation de l’autre avec ses différences, l’inclusion et l’esprit d’équipe. Les parents, eux, réalisent que leur enfant peut participer aux activités des enfants de son âge, et lui découvrent de nouvelles possibilités. En établissant et en atteignant des objectifs qui semblaient hors de portée auparavant, les enfants atteints d’une déficience apprennent la valeur de l’endurance et gagnent confiance et estime d’eux-mêmes.

Bien au-delà des bienfaits physiques qu’il procure, le sport offre une précieuse occasion de sortir d’un cadre de vie souvent sédentaire et de l’isolement généralement vécu par les enfants atteints d’une déficience.

C’est une véritable célébration de l’esprit humain.

Les sports adaptés au MAB-Mackay

Le Centre de réadaptation MAB-Mackay est reconnu pour recourir aux sports de façon créative dans le cadre de ses programmes de réadaptation personnalisée. C’est ce qui est au cœur de notre philosophie.

Nos programmes sportifs sont conçus et réalisés pour chaque enfant, en fonction de ses capacités, de ses préférences, des besoins d’équipement spécialisé et de sa sécurité.

pool

« Le programme d’hydrothérapie du MAB-Mackay constitue l’aspect le plus important et le plus amusant de la thérapie de Lauren. Non seulement elle soulage sa douleur et la détend, mais lui permet aussi d’être plus qu’un enfant présentant une déficience. » – Amanda, mère de Lauren, 4 ans

À propos du centre de réadaptation MAB-Mackay

Le MAB-Mackay est le fruit d’une fusion historique, en 2006, du Centre Mackay (fondé en 1869) et de l’Association des aveugles de Montréal (fondée en 1908). Nous sommes alors devenu le leader en matière de services aux enfants atteints de déficience motrice, de troubles de la communication, aux personnes aveugles ou atteintes d’une déficience visuelle, et aux personnes sourdes ou malentendantes, de tous les âges.

Notre mission est de fournir un soutien en réadaptation personnalisée, d’offrir des outils et des compétences sociales qui favorisent l’autonomie et l’intégration des personnes atteintes d’une déficience. Nous avons comme vision de donner les moyens aux personnes ayant une déficience (physique, visuelle ou auditive) d’être indépendantes et de vivre pleinement. Nos services sont offerts en anglais et en français.

Le MAB-Mackay est, à Montréal, le seul établissement à servir sous un même toit les enfants atteints de déficiences visuelles, auditives, motrices et présentant des troubles du langage.

L’an dernier, le MAB-Mackay a aidé 1 680 enfants à réaliser leur plein potentiel et à profiter d’une meilleure qualité de vie.

La Fondation MAB-Mackay joue un rôle de premier plan pour garantir le maintien des programmes offerts au centre et assurer les retombées positives des programmes tels que les sports adaptés, qui ne peuvent être soutenus par l’aide du gouvernement.

Le Fonds Alexandre Bilodeau pour les sports adaptés au MAB-Mackay de 1 million de dollars assurera la continuité de ces précieux programmes pour les prochains 10 ans

Votre appui est essentiel pour permettre aux enfants souffrant d’une déficience d’atteindre de nouveaux sommets de réussites, qu’on pensait autrefois irréalistes, et les inspirer à vivre pleinement grâce aux sports.

L’avenir de nos programmes de sports adaptés est entre vos mains.

Soutenez le Fonds Alexandre Bilodeau pour les sports adaptés aujourd’hui !

Votre don sera jumelé par la Fondation de la famille Rossy.

7010, rue Sherbrooke ouest
Montréal (Québec) H4B 1R3

Tél (514) 488-0043
Fax (514) 488-9618

Contact : Sean Zikman
szikman@mabmackay.ca